Je sais que par ces chaleurs, les roses se  fanent, quelques unes résistent, parce qu'elles...aiment

La Rose et le jardinier 

Une rose était amoureuse,

Amoureuse d’un jardinier.

Depuis la veille épanouie

Elle ouvrait ses yeux éblouis

Sur le monde.

De l’autre côté de la haie elle écoutait

Le pas de Nicolas le jeune jardinier.

On peut considérer la chose très banale

La rose a vocation de jouer les vestales,

Mais l’amour vous savez est enfant de bohème

Et Nicolas le jardinier

Avait plus d’une fleur à qui dire « je t’aime ».

Tandis qu’elle se languissait

Dans son jardin à l’abandon

L’objet secret de sa passion

Allait et venait sans la voir

Promenant ça et là l’eau de son arrosoir

Alors

Lassée d’attendre et d’espérer

Notre rose amoureuse

Se dit, je vais chanter.

Sa mélodie discrète et pourtant capiteuse

Fut un régal pour les abeilles

Hélas le jardinier n’avait guère d’oreille

Et ne fut pas sensible au chant de la sirène

La belle imagina un autre  stratagème

 Son parfum  exhala son amour et ses charmes

Dernier recours et dernière arme

Nicolas attiré par ce grand  chant d’arômes

Regarde par-dessus la haie

Dans le cœur de la rose il plonge son grand nez

-Dommage amie, ton parfum déjà s’évanouit

-Nigaud, lui répond la rose

Tu n’as rien compris à la chose

T’as raté l’heure et le moment

                                                                                                Parfum d’amour ne dure qu’un instant 

Julien SABBAN

.