Il y a des villes magiques, Venise en est une, Il m'arrive parfois d'y faire une halte, par le rêve et par la mémoire, et mes sens surpris, sortis d'un réel ordinaire, s'émeuvent soudanin d'un parfum, d'une couleur, d'une musique, d'un visage, d'une aventure...une autre façon de prendre des vacances..

 

La Tentation de Venise

Il m’arrive parfois, lassé du quotidien,

De rêver à des lendemains.

                                                                                   Quitter mon port d’attache,  et cingler vers Venise,

Il paraît que là-bas, les aubes y sont exquises.

On y respire l’air de musique érotique,

 Portées par des vents chauds qui viennent de l’Afrique

L’on peut y rencontrer les nuits de carnaval,

Les masques délurés de Duchesses en goguette,

Des Bayadères,  enfuies, d’un harem oriental,

Aux nombrils diamantés, qui font tourner les têtes.

On entend, m’a-t-on dit, sous le Pont des Soupirs,

Le râle des amants éperdus de désir.

Tandis qu’au point  jour, venues, d’un couvent proche,

Des voix de nonnes séraphiques

 D’un Ave Maria qui dans l’air, s’effiloche

Remercient la Madone, vierge Raphaélique

 

Mon navire jamais, n’a largué ses amarres,

Il contemple  de  loin, d’exotiques gabarres,

Et souvent dans la nuit,  de rutilants ferrys,

Porteurs de mes fantasmes et ma mélancolie.

Julien SABBAN

 

 

 

 

..